Rénovation d’un linteau de porte d’entrée

Situation de départ

La porte d’entrée, au côté Sud de la maison, est tout d’abord trop basse pour les standards actuels (moins de 1,80m).

Par ailleurs, cette porte est située juste à l’aplomb de l’ancienne porte d’entrée de l’étage, qui était accessible par l’escalier extérieur en béton que nous avons supprimé. Comme il est prévu de transformer cette ancienne porte en fenêtre, il est nécessaire de s’assurer auparavant de la solidité des éléments qui se trouvent en-dessous.

DSCN5674_web
Au départ, un fin linteau surmonté de quelques briques

Pose du premier linteau

Après avoir retiré l’ancien enduit intérieur autour de la porte d’entrée Sud, nous découvrons que le linteau existant est trop fin et surtout qu’il est trop court par rapport à la largeur de la porte. Heureusement, nous avons prévu d’installer deux linteaux en chêne de section 20x25cm avec un dépassement de chaque côté de l’ouverture d’au moins 40cm ; nous obtiendrons ainsi une assise large et robuste pour supporter le poids de tout ce qui se trouvera au-dessus (mur de l’étage, plancher de l’étage, plancher du grenier, toiture).

D’autre part, nous découvrons que chaque côté de l’ouverture dispose d’un jambage en briques pleines. Ce qui est une bonne chose ! Mais dommage que ces jambages ne s’appuient pas sur le soubassement : nous découvrons aussi qu’il y a du pisé entre le soubassement et le début des jambages.

Nous commençons alors à dégager du pisé sur un peu plus de la moitié de l’épaisseur du mur à cet endroit (qui est de près de 50cm). C’est durant cette action que nous constatons que l’état du pisé entre la porte d’entrée Sud et l’ancienne porte d’entrée de l’étage est très dégradé. Pire, les chevrons de bois qui supportent le plancher de la salle de bain de l’étage sont « mangés » à leur extrémité par l’humidité que l’ancien escalier extérieur a continuellement apporté pendant des dizaines d’années. Nous décidons alors d’élargir en hauteur le trou prévu pour notre linteau afin de faire place à une réparation ultérieure du plancher de la salle de bain.

DSCN5702_web.JPG
Extrémité de chevron rongée par l’humidité. Artistique en soi, mais à proscrire en tant qu’appui !

Une fois le trou réalisé, nous préparons les plateformes d’appui en haut des deux jambages de la porte. Pour ce faire, nous utilisons un mortier à la chaux et au sable 0/4 (2 volumes de chaux pour 5 volumes de sable) mélangé à des matériaux de récupération : pierres et briques trouvées durant les démolitions. Pendant cette opération, il faut que les plateformes soient à niveau entre elles, mais pas nécessairement que la surface soit parfaitement plane ; la planéité des plateformes est en effet assurée au dernier moment par une fine couche de sable 0/4 nivelée sur chaque plateforme sèche.

Pendant ce temps, nous préparons deux faces du premier linteau en le rabotant (2×0,4mm puis 2x0x2mm) et en le ponçant à la ponceuse à bande. Les deux faces concernées par ce traitement sont celles qui resteront a priori visibles une fois la pose terminée : la face du dessous et la face qui dépassera du mur.

Une fois le premier emplacement de linteau creusé, nous posons celui-ci à l’intérieur grâce à deux tréteaux de maçon : en faisant reposer le linteau sur eux puis en élevant chacun d’une vingtaine de centimètre par alternance, il ne nous reste plus qu’à le soulever de quelques centimètres pour lui faire atteindre son emplacement définitif. Heureusement que nous nous y sommes mis à trois personnes pour cette opération : chaque linteau à installer pour cette ouverture pèse près de 100kg. C’était un peu délicat mais nous y sommes parvenus.

DSCN5692_web.JPG
Le premier linteau, posé !

Pose du second linteau

Maintenant que le premier linteau est posé à l’intérieur, il nous reste à creuser l’emplacement du linteau à poser à l’extérieur, et à répéter les mêmes étapes que pour le premier linteau. Normalement, le second linteau ne sera pas apparent sur le mur extérieur ; c’est pourquoi seule la face du dessous du linteau est rabotée et poncée.

En raison du mauvais état du mur découvert à l’emplacement de ces premiers linteaux posés, l’opération aura pris près de 4 jours, alors que 2 jours auraient dû suffire en temps normal.

DSCN5710_web
Les deux linteaux posés
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.