Création d’un hérisson ventilé

Après avoir bien décaissé le sol sur tout le rez-de-chaussée, on remplace le remblais qui était en place par un hérisson ventilé.

Le principe de cette technique est de favoriser la circulation d’air sous le sol de l’habitation et de limiter les remontées d’humidité. Pour ce faire, des galets assez gros sont disposés sur le sol pour former une première couche à travers laquelle l’air va pouvoir facilement circuler. Puis on ajoute des couches de galets et cailloux de plus en plus fins. La première couche de galets peut intégrer un réseau de tuyaux formant un drain d’air relié à l’extérieur à 2 endroits opposés de la maison.

Dans notre cas, la première couche de galets sur 10cm avec une granulométrie supérieure à 40mm. On y a intégré une boucle de tuyaux d’épandage rigides et rainurés (rainures placées vers le bas) avec une entrée d’air au nord-est et une sortie au sud-ouest.

Puis nous avons ajouté une fine couche intermédiaire de galets 20/40. Enfin, nous avons recouvert le tout par 5cm de cailloux 6/14.

Retour d’expérience

Le fait d’avoir une première couche de galets de 10cm alors que les tuyaux d’épandage avaient eux-mêmes un diamètre de 10cm a eu pour effet de régulièrement faire remonter les tuyaux d’épandage au-dessus du niveau que nous souhaitions obtenir. Il a donc fallu être très vigilant, et même parfois enlever puis remettre les galets à proximité des tuyaux. Cela ne se serait sûrement pas produit avec une couche de galets de 20cm et les tuyaux de diamètre 10cm posés au fond.

D’autre part sur les 7 big bags de galets prévus, nous nous sommes retrouvés avec un gros big bag en trop. Là aussi, la faible épaisseur de la couche de galets a dû jouer sur le calcul théorique que j’avais fait au moment de passer la commande. Au contraire, nous avons consommé 3 big bags de cailloux 6/14 au lieu des 2 prévus initialement. Heureusement que nous avions prévu une couche intermédiaire de galets 20/40, sinon les cailloux seraient encore plus facilement tombés au fond de la couche de galets 40+.

Préparation pour la suite

Après l’installation de ce hérisson ventilé, nous devrons installer un plancher en plaque de verre cellulaire. Et comme ce matériau est à la fois assez rigide et fragile, il est nécessaire de disposer d’une surface de pose la plus plane possible. C’est pourquoi nous avons complété notre hérisson ventilé par un ragréage de granules d’égalisation Fermacell. Étape longue et fastidieuse mais nécessaire, qui a dû nous faire perdre entre 1cm et 1,5cm de hauteur sous plafond.

DSCN6467
Le genre de truc qu’un pro ne ferait pas : utiliser des règles comme guides ! Heureusement, comme les règles ne font que 2 mètres de long, cela n’a pas engendré de défaut de planéité.

Heureusement que notre niveau laser nous a permis de respecter un référentiel fiable partout sur la surface à couvrir. Au total, nous avons passé 17 sacs de 50 litres pour les 40m² de sol à traiter.

Une réflexion sur “Création d’un hérisson ventilé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.