2016 : fin des démolitions !

Une année riche en surprises…

Depuis le mois de mai, les mauvaises surprises se sont succédées au fur et à mesure des démolitions… engendrant encore plus de démolitions que prévu :

  • Le soubassement en pierre trop bas par rapport au niveau du sol côté Sud, entraînant de l’humidité dans le mur en pisé
  • Le mur en pisé tellement humide à sa base qu’un décroûtage de l’ancien enduit ciment et des réparations du mur s’avéraient urgentes
  • Les murs Nord et Sud à l’étage tellement fins (2 fois plus fins qu’au rez-de-chaussée) qu’un renfort avec assemblage de bois sera nécessaire en 2017 pour assurer la solidité de tout l’étage
  • Toutes les poutres et poteaux bien trop mauvais pour résister encore des dizaines d’années

…et encore, je passe les détails !

…et en démolitions

En résumé, voici tout ce qui aura été démoli dans la maison cette année :

  • Escalier extérieur en béton et bassin en béton de récupération d’eau de pluie accolé à la maison
  • Enduit ciment sur les murs Nord et Sud, sur 1,5m de haut par rapport au sol
  • Escalier intérieur
  • Plancher de la cuisine, au-dessus de la cave (que nous avons comblée)
  • Plancher de la salle de bain et du bureau à l’étage
  • Toutes les cloisons briques+plâtre
  • Tous les faux plafonds
  • La dalle et le remblais qui se trouvait en dessous du sol du salon

Pour au final quelques voyages en déchetterie, ainsi que déjà une benne de 6m³. Et ce ne sera pas suffisant : une autre benne de 6m³ viendra en complément pour évacuer le dernier tas de gravats installé dans le (futur) jardin.

Note concernant l’évacuation des déchets contenant du plâtre : contrairement aux autres matériaux considérés comme inertes (terre, ciment, brique…), le plâtre a la fâcheuse caractéristique de réagir à l’humidité et au contact avec des matières en putréfaction (exemple : végétaux). C’est la raison pour laquelle son évacuation doit suivre des circuits particuliers de traitement ou d’enfouissement. Dans notre cas, la benne de gravats n’a pu contenir du plâtre mélangé à d’autres matériaux qu’à la condition d’exclure tout ce qui s’apparentait à du bois, des végétaux, du papier peint. Il a donc fallu s’armer de beaucoup de patience pour réaliser un gros tri au cours du remplissage de la benne.

L’année 2016 aura donc été bien remplie… de gravats !

Néanmoins notre motivation reste intacte, et même renforcée dans nos choix de matériaux de rénovation plus durables et écologiques. Et ne nous parlez plus de plâtre !

Après tant de démolitions, l’année 2017 s’annonce forcément bien plus positive que l’année 2016. L’Aventerre continue !

Publicités

Une réflexion sur “2016 : fin des démolitions !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.